mercredi 6 juin 2012

Muhlemann, Le travail manuel à l'école primaire et au certificat d'études, 1922


 
Albert MUHLEMAN, Le travail manuel à l'école primaire et au certificat d'études, 1922

Outre son grand intérêt en tant que manuel conforme aux programmes (fait de plus par un professeur de Lettres), sa publication sert entre autres à montrer que, dans l'étude CEP96, les affirmations de la DEP, qui prétend qu'il n'y avait pas de géométrie au programme du Certificat d'Etudes Primaires en 1920, ont pour but de minimiser l'écart de performances entre les générations des années 20 et celle du passage de la comparaison en 1995. 



Voir aussi : COMMENTAIRES SUR L'ETUDE DE LA DEP DE 1996 "( 36 pages, 337ko)
http://michel.delord.free.fr/cep96.pdf
C'est une étude sur la brochure de la DEP :
"Connaissances en français et en calcul des élèves des années 20 et d'aujourd'hui : comparaison à partir des épreuves du Certificat d'Etudes Primaires",
V. Dejonghe, J. Levasseur, B. Alinaudm, C. Peretti, J-C. Petrone, C. Pons, Claude Thelot, Les dossiers d'Education et Formations, n°62,1996.
Michel Delord y montre comment les options des rédacteurs de l'étude, étude qui montre déjà une baisse considérable de niveau entre 1925 et 1995, ont permis de minorer cet écart. La manière dont l'analyse des compétences opératoires est menée (qui aboutit à la conclusion qu'il n'y a pas pertes de capacité sur la division euclidienne) est caractéristique de cette méthode. La géométrie n'est pas comparée car les programmes ayant cours en 1920 (voir infra) sont largement plus exigents, mais étant rangés sous la rubrique "dessin", cela a permis aux évaluateurs de faire passer à la trappe cette comparaison.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...